Notre blog

La Presse VAR MATIN
AU MOULIN DES ARTS À ENTRECASTEAUX
Une soirée Jazz très tonique avec le trio French Sumo
Samedi dernier la salle des pressoirs de l’ancien moulin à huile d’Entrecasteaux était archicomble.
Car nombreux ont été les adhérents et amis du Moulin des Arts qui, ayant déjà pu apprécier le Trio French Sumo par le passé, étaient bien déterminés à ne rater en aucun cas le concert du 9 novembre.
Eh bien, ils n’ont pas été déçus !
Le Trio French Sumo, avec ses interprétations originales de Latin Jazz afro-cubain, fait plus que de la musique. Il émane de lui une bonne humeur contagieuse, un véritable antidote contre la déprime
ambiante. Cela tient autant au répertoire, qui privilégie les thèmes aux mélodies mémorables, qu’au jeu de ces trois jazzmen, un jeu qui pour être virtuose n’en reste pas moins convivial et extraordinairement communicatif.Moulin des Arts
Bernard Cesari, batteur – Yves Scotto, pianiste – Jean Paul Artero, contrebassiste,recevant la “standing ovation” du public au Moulin des Arts
C’est le pianiste Yves Scotto, qui avec une énergie inépuisable mène le bal. Bernard Cesari à la batterie marque les rythmes, avec en prime l’un ou l’autre solo dont la puissance et la variété sonore rappellent le formidable Art Blakey. Et Jean Paul Artero sous-tend le tout avec une contrebasse aux vibrations obsédantes.
Le concert – qui ne manquait pas de points forts – en eut deux particuliers dont le public se
souviendra longtemps. D’abord une composition originale du French Sumo intitulée « Cuban School », un mariage heureux de l’afro-cubain avec le jazz américain dans la lignée d’Oscar Peterson. Et en finale, un retour aux sources avec une interprétation jubilatoire de « Holy Holy Alleluia » qui a déclenché une ovation debout du public.
Ce fut donc une soirée qui ne fit que des heureux, aussi bien parmi les musiciens qu’au sein de leur audience. Un bonheur partagé entre tous au moment du verre de l’amitié qui clôturait cette soirée
exceptionnelle.

jean Paul Artero

Qu'en pensez-vous ?

Vous devez être connecté pour commenter.

%d blogueurs aiment cette page :